Dominique Zardi (1930-2009), acteur de cinéma (plus de 500 films) et écrivain. Auteur, notamment, de Le génie du Judaïsme, Editions J. Dahan, 1971, Dualpha, Paris, 2004 ; Rue des Rosiers, avec une préface de Simone Signoret, Dualpha, Paris, 2002 ; Les immortels de la boxe, avec une préface de Jean-Claude Bouttier, Dualpha, Paris, 2003.

1
Je pense que je suis devenu totalement juif à trente ans passés, non pas parce que je l'aurais toujours été ou par la grâce d'une révélation divine, mais à cause de l'Église catholique apostolique et romaine dans la machination germaine. Pie XII, à qui on faisait remarquer les déportations massives des juifs dans des camps d'internement rétorquait avec douleur:
- Je suis surtout inquiet pour les 45 millions de catholiques allemands.
Il faut dire que le Haut Prélat vivait depuis des années en Allemagne aux côtés d'une de ses amies, riche et influente baronne autrichienne.
Le génie du Judaïsme, 2002, p. 171

2
La religion, dernier refuge de l'être humain, administrée a haute dose et manipulée, représente un danger, même ces religions qui ne disent pas leur noms, expurgées d'images pieuses comme celle de la « laicité doctrinaire ».
Enfin, on pense élever nos enfants alors qu'on s'en débarrasse le matin pour les redécouvrir furtivement le soir. On croit les avoir élevés.
L'Éducation nationale, de nos jours militante, socialiste et permissive, ne contient plus les jeunes et parle du « manque d'effectifs », alors qu'elle benéficie d'un des meilleurs budget national !
Une association de parents d'élèves à majorité maghrébine déclare: « Vous nous avez empêchés d'élever et de punir nos enfants comme nous l'avons été nous-mêmes et maintenant, vous parlez de démission des parents ».
Les discours obsolètes du genre « Nos ancêtres, les Gaulois» et « la République Liberté-Égalité-Fraternité» sonnent creux auprès des Éducateurs, Grands frères et Petites sœurs du XXIe siècle! C'est un constat d'échec scolaire et social et l'ordre public est bafoué: médecins, pompiers, enfants, femmes et vieillards sont attaqués.
Dans les cités, des jeunes chômeurs roulent en Ferrari (même pas volée) et organisent des « Tournantes» avec certaines filles comme dans les bordels d'abattage de jadis, quadrillant caves et cages d'escaliers, confondant la vie réelle et les consoles de jeux vidéos.
Ibidem, p. 197

3
Le génie juif existe dans sa forme la plus simpliste au quotidien jusque dans son expression la plus commune: le Savoir-faire (ou l'inconscience, appelez ça comme vous voulez, de l'activité du «Sentier» est typique de la créativité Juive.
Dans ce Job, rien ne cadre avec les régles, taxes et lois des régimes de la société; cette industrie à éclipses bascule vite dans l'atelier. Cette activité ne peut se maintenir que grace à une souplesse et une rapidité d'intervention dans la livraison des ballots. Les poussées d'adrélanine sont suivies de calme plat. Il arrive qu'une équipe de sous-traitance soit liquidée une semaine après avoir été constituée, la demande n'ayant pas suivie ...
Scandalisés par cette fuyance négrière - tous ceux qui ont la sécurité de l'emploi administratif: les Pouvoirs Publics, les fonctionnaires et les élus se situent loin du peuple, ce sont les « administratifs privilégiés» - étonnés aussi de voir ces confectionneurs avec chrono-cravate-Sulka, chaussés Kervil, façon Bernard Tapie, se retrouver le trimestre suivant avec les Rmistes de l'ANPE... ou également, plus décontractés, sur les planches de Deauville, humants le vent de la mode, des goûts et des couleurs.
Au fait savez vous comment on appelle les habitants de Deauville? les israélites!
Le «Sentier», son grouillement, son activité, sa souplesse et mobilité particulière, personne n'a jamais réussi en fait à la pénètrer. De Gaulle a fait transfèrer les Halles de Paris à Rungis, mais a renoncer à le déplacer,tout comme Chirac...
Ibidem, p. 201-202

4
Il faut dire que les coups de cœur de l'Empereur, son emphase, étaient très communicatifs et populaires. C'est à lui que l'on doit la rélexion formidable de dérision. Les hommes, les soldats ont besoin de hochets, de médailles.
Du maréchal de France au grognard, Napoléon aimait récompenser. Une anecdote démontre à quel point il était accessible aux réactions de ses hommes de troupes les plus humbles. On signale aux Archives Israélites l'histoire d'un jeune Alsacien nommé David Blum, lequel, au lendemain du décret de 1806, s'engageait dans un régiment de chasseurs et se faisait remarquer par sa bravoure.
Napoléon consultant les rapports, le décore sur le front des troupes :
- David Blum, tu es un bon soldat et ta place est marquée dans la Vieille Garde.
Et de détacher de sa vareuse la Croix d'argent pour la remettre au soldat juif. Celui-ci, au garde-à-vous, souffle:
- Sir, je suis Alsacien, je ne puis accepter ni avancement, ni honneur, ni décoration car se serait vendre le prix du sang de ma famille.
- Ah ! murmure l'Empereur en s'éloignant, ils m'ont encore mentis sur ce chapitre, mais nous aviserons.
Ibidem, p. 213

5
Au siège de Saint-Jean-d'Acre, une nuit, sous le dais impérial, Napoléon dictera une proclamation faisant de la palestine un État Juif. Il entend le dire tout haut à Jérusalem, mais les Turcs et les Anglais empêcheront toujours le projet.
Voici le texte retrouvé, jeté d'une traite sur le papier en plusieurs langues, par le commandant en chef des Armées française en Afrique et en Asie, adressée, entre autre, à tous les héritiers légitimes de la Palestine.

Proclamation à la Nation Juive Quartier Général Jérusalem 1 Floréal 20 avril 1799 Septième de la République Française

Israélites, nation unique que les conquêtes et la tyrannie ont pu, pendant des siècles, priver de leur terre ancestrale, mais ni de leur nom ni de leur existence nationale.
Les observateurs attentifs et impartiaux du destin des nations, même s'ils n'ont pas les dons prophèthiques, se sont rendus compte de la justesse des prédictions des grands prophètes qui, à la veille de la destruction de Sion, ont prédit que les enfants du Seigneur reviendraient dans leur patrie dans les chansons et dans la joie et que la tristesse et les soupirs s'enfuiront à jamais (Isaie 3510).

Debout dans la joie les Éxilés ! Cette guerre, sans exemple dans toute l'histoire, a été engagée pour sa propre défense de qui les terres héréditaires étaient considérée par ses ennemies comme une proie à dépecer: Maintenant, cette nation se venge aussi, de deux mille ans d'ignominie.
Bien que l'ëpoque et les circonstances semblent peu favorables à l'affirmation et l'expression de vos demandes, cette guerre vous offre aujourd'hui contre toute attente le patrimoine Israélien.
La providence m'a envoyée ici avec une jeune armée, guidée par la justice, accompagnée par la victoire. Mon Quartier Général est Jérusalem et dans quelques jours, je serais à Damas dont la proximité n'est plus à craindre pour la ville de David.

Héritiers légitimes de la Palestine, la grande nation qui ne trafique pas les hommes et les pays, selon la façon de ceux qui ont vendus vos ancêtres à tous les peuples, ne vous appelle pas à conquérir votre patrimoine. Non, elle vous demande seulement ce qu'elle a déjà conquis avec son appui et son autorisation, de rester maître de cette terre et de la garder malgré tous les adversaires.
Levez-vous, montrez que la toute puissance de vos oppresseurs n'a pu annéantir le courage de vos descendants qui auraient fait honneur à Sparte ou à Rome.
Montrez que deux mille ans d'esclavage n'ont pas réussis a étouffer votre courage.
Hâtez-vous, c'est l'heure, c'est le moment qui ne reviendra pas d'ici mille ans, de réclamer la restauration de vos droits civils, de votre place parmi les peuples du monde.
Vous avez droit à une existence politique en tant que nation parmi les autres nations. Vous avez le droit d'adorer le Seigneur selon votre religion (Joël 4.20).

Ibidem, p. 217-218

---------

CTendance.com Le comédien Dominique Zardi est décédé lundi 14 décembre 2009.

Le comédien Dominique Zardi est décédé lundi 14 décembre 2009, à l’âge de 79 ans, des suites d’un cancer, rapporte l’AFP. Habitué des seconds rôles, il a traversé 60 ans de cinéma, apparaissant dans plus de 500 films.

Dès les années 1960, il est rapidement devenu l’acteur fétiche de Claude Chabrol (Les Biches en 1968) ou de Jean-Pierre Mocky (À mort l’arbitre en 1984), qui le dirigeront dans plusieurs dizaines de leurs films. Il tournera pour les plus grands, de Godard à Jeunet en passant par Audiard, à l’exception de sa nièce Agnès Jaoui.

---------

Vers Première Page