Marcus Aurelius Antoninus 121-162-180

Empereur et philosophe stoïcien. Humaniste polythéiste, il combat le prosélytisme chrétien (martyrs de Lyon en 177).
Pensées pour moi-même, Flammarion, GF n° 16, Paris, 1964.

1
Ressemble au promontoire sur lequel sans cesse se brisent les flots : il reste debout alors que les vagues meurent à ses pieds.
Ibidem, IV, 49.

2
Ce qui n'est pas utile à l'essaim n'est pas utile à l'abeille.
Ibidem, VI, 44.

3
La vie ressemble davantage à la lutte qu'à la danse, car il faut toujours se tenir en garde et d'aplomb contre les coups qui fondent sur vous et à l'improviste.
Ibidem, VII, 61.

4
Tout est en cours de transformation. Toi-même tu es en état de transformation continue et, à certains égards, de dissolution ; de même pour l'univers entier.
Ibidem, IX, 19.

5
Songe que tout n'est qu'opinion, et que l'opinion elle-même dépend de toi. Supprime donc ton opinion ; et, comme un vaisseau qui a doublé le cap, tu trouveras mer apaisée, calme complet, golfe sans vagues.
Ibidem, XII, 22.

Retour Première page