Emmanuel Le Roy Ladurie.

Historien français. Né en 1929 il est le fils de Jacques Le Roy Ladurie, catholique social, ministre de l'agriculture du maréchal Pétain puis résistant.
Militant communiste, agrégé d'histoire et professeur au lycée de Montpellier, Emmanuel rompt avec le PCF en 1956 lors de l'invasion de la Hongrie par la Russie soviétique, devient professeur d'Université puis professeur au Collège de France en 1973.
Auteur d'un grand nombre d'ouvrages, dont le fameux Montaillou, village occitan de 1294 à 1324, Gallimard, Paris, 1982 ; également notamment L'argent, l'amour et la mort en pays d'occident, Le Seuil, Paris, 1980 ; L'ancien régime, tome 1 et 2, Hachette pluriel, Paris, 1993 ; Saint-Simon, ou le système de la cour, Fayard, Paris, 1997 ; Histoire humaine et comparée du climat, canicules et glaciers XIIIème-XVIIIème siècles, Fayard, Paris, 2004.

1
Le coup de génie de Calvin, c'est qu'il a inventé la gauche et le monde moderne.
Je m'explique. Au niveau français, il n'y a une gauche et une droite que depuis Calvin. Il n'y en avait pas avant...
Il n'y a de gauche et de droite en France que depuis le protestantisme. Celui-ci représente indiscutablement une contestation de l'ordre catholique établi.
Le Monde, 1er juillet 1997, p.16.

2
En Espagne, en Italie, il n'y a pratiquement pas de protestants. En France, ils ont été marginalisés assez vite. Le calvinisme est à mon avis une idéologie de petit pays, c'est à dire Genève, les Cévennes, la Hollande, l'Ecosse et le Massachusetts...
Le catholicisme, comme le communisme, est un système monarchique et centralisé. Il y a eu un système mondial communiste. Il y a toujours un système mondial catholique, qui est centré sur le pape...
Il y a enfin un système mondial protestant, qui est américain maintenant, et qui est basé sur cette idée géniale, suisse, calviniste, de décentralisation.
On peut donc dire que cela, c'est le génie de Calvin, qui a inventé le monde moderne.
Ibidem.

Vers Première Page