Max Dorra

Professeur de médecine à l'université Paris-V, auteur notamment de Le Masque et le rêve, histoire de l'inimaginable, Flammarion, Paris, 1994.

1
Nous avons toujours été à notre insu "sous influence", mais, depuis quelques décennies, un événement considérable a porté cette situation à un point critique : l'explosion de la télévision et les trois ou quatre heures quotidiennes... qui lui sont communément consacrées. Télévision et "illusions groupales", la traversée des apparences.
Le Monde diplomatique, juin 1996, p.32. (L'"illusion groupale" est un concept du psychanalyste Didier Anzieu : L'illusion groupale : un Moi idéal commun, in Le Groupe et l'inconscient L'imaginaire groupal, Bordas, Paris, 1984, p.67.)

2
Parler des "méfaits de l'Audimat", de la "dictature du marché" ou de la "responsabilité des directeurs de chaîne" ne suffit pas : encore faut-il essayer d'expliquer la fascination qu'exerce le petit écran. A quel désir, à quelle souffrance cette drogue visuelle peut-elle bien répondre ?
Ibidem in Le Monde diplomatique.

3
Quoi de commun aux séries et feuilletons télévisés, sinon qu'ils donnent au téléspectateur l'impression d'appartenir à un groupe imaginaire, souvent une famille, dont il ne sera jamais exclu, qui lui offrira toujours des pôles d'identification ? En prison ou à l'hôpital, actuellement on souffre, on délire, on meurt devant la télévision, cette prothèse vénéneuse de toute les solitudes. Ibidem.

4
Impossible de rien comprendre à l'efficacité pernicieuse des idées reçues, qu'elles soient recensées dans un dictionnaire, récitées par un présentateur ou mises en scène dans un téléfilm, si l'on ne saisit pas que les idées reçues peuvent procurer un plaisir. Celui de se fondre incognito dans la masse. Le plaisir mimétique de l'illusion groupale.
Ibidem.

5
Geste ou vêtement, locution ou simple intonation, un trait mimétique, un miméton, permet, en s'identifiant à un individu admiré et en croyant lui emprunter son style, d'incorporer ses manières, celles de son groupe réel ou imaginaire, auquel, grâce à ce parrain, on pourra peut-être s'intégrer. Le miméton est l'accessoire d'un tour d'illusion qui escamote la différence, efface l'isolement. Sans en avoir l'air, il dit : nous. Là est le piège.
Ibidem.

6
Les nouvelles technologies de la communication, la "globalisation" et Internet faisant de la planète un "grand village" où règne la "liberté" (celle du commerce), mettent plus que jamais à l'ordre du jour les ruses de l'illusion groupale.
Ibidem.

7
Un groupe politique qui n'est pas prêt à analyser son propre fonctionnement risque de se couper du réel, d'entrer dans l'ère du soupçon et, manipulé par des "porte-parole", obsédé par son "image médiatique", abruti par des "conseillers en communication", de prendre des décisions délirantes.
Ibidem.

Vers Première Page